L’ex-basketteur international, qui a fini sa carrière au Portel, s’est lancé dans le digital. Autodidacte, guidé par le challenge, il a fondé une start-up qui développe une technologie permettant de sélectionner des vêtements adaptés à la morphologie. Un parcours bluffant de cinq ans incubé à Euratechnlologies, à Lille.